Chercheur·e du réseau


Faculté des sciences de l'éducation
Dominic Chartrand
Étudiant.e de maitrise
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté des sciences de l'éducation
Département de didactique des langues
Intérêts de recherche
  • Inégalités numériques
  • Numérique en éducation
  • Compétence numérique des enseignants
  • Compétence numérique des élèves
Informations générales
Numéro de téléphone : 
(450) 516-9683
Direction de recherche : 
Simon Collin
Inscription au programme : 
2014
Principales réalisations
Perceptions des futurs enseignantes et enseignants de français L1 et L2 à l'égard des inégalités numériques chez les élèves

Les TIC ont suscité un grand intérêt en éducation depuis les dernières années, y compris au Québec où le programme de formation en vigueur au primaire et au secondaire les désigne à la fois outils et objets d'enseignement. Un certain discours ambiant dans notre domaine trouve écho dans la théorie des natifs du numérique de Prensky (2001) selon laquelle la plus jeune génération serait, notamment, homogènement technocompétente à cause de son exposition intense depuis toujours à un environnement technologique. Or, dans plusieurs pays, des chercheurs dressent des portraits empiriques beaucoup plus hétérogènes et nuancés sur cette supposée aisance innée des plus jeunes à utiliser les TIC (CMEC, 2014; ACARA 2015, Calvani et al., 2012) et révèle des liens entre les inégalités décrites et le genre et/ou le statut socioéconomique des élèves sondés.

De quel côté du continuum se situent donc les perceptions des futurs enseignants de langues, qui auront à traiter les TIC comme outils et objets d'enseignement? Du côté de l'homogénéité des tenants des natifs du numérique ou de celui plus nuancé des inégalités numériques? Cette recherche propose une contribution empirique afin de décrire les perceptions de ces futurs professionnels à cet égard.

Affiliations