Regroupement

Laboratoire de résistance sémiotique (UQAM)

Fondé par les doctorantes et doctorants en sémiologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), le Laboratoire de résistance sémiotique constitue un espace intellectuel dynamique et collaboratif. Créé dans la perspective de répondre à un désir collectif d'affirmation du devenir et de l’être sémioticien, les visées du Laboratoire sont d’abord et principalement émancipatrices et leur atteinte passe irrémédiablement par l’autodétermination du statut de la chercheuse, du chercheur en milieu universitaire. Il s’agit là, nous semble-t-il, d’un engagement nécessaire afin d’adopter de manière sincère une posture critique dont l’exercice doit tendre vers une redéfinition de l’importance des études sémiotiques dans la production générale du savoir ainsi que de sa pertinence au sein de l’institution.

Notre coopérative intellectuelle s’organise autour d’un impératif : penser d’abord. Volontairement relayée à l’arrière-plan, la question du financement ne doit pas entraver nos idées et envies de recherche préalables, n’a pas à infléchir notre liberté d’action. En rupture par rapport à la marchandisation des connaissances dont l’effet tend à minorer, voire à étouffer les approches scientifiques non rentables, nous souhaitons au contraire et à dessein faire exister pleinement cette indiscipline qu’est la sémiotique et sa sapience particulière au carrefour d’approches et de méthodes transfrontalières.

Université: 
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté ou école: 
Faculté des arts
Discipline(s): 

Membres du réseau affiliés à ce regroupement

Emmanuelle Caccamo
Faculté de communication
Intérêts de recherche
  • Médiation numérique de la mémoire et des souvenirs
  • Médias et science-fiction
  • Anthropotechnies et transhumanismes