Regroupement

Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT)

Le Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CÉLAT) est issu de la Chaire des archives de folklore de l’Université Laval, créée en 1944. Il est constitué formellement en tant que Centre depuis 1975 et il fut le premier à être reconnu par l’Université Laval dans le domaine des sciences humaines et sociales. Depuis 2000, il existe en tant que centre tri-universitaire et interdisciplinaire intégrant des chercheurs de Laval, de l’UQAM, de l’UQAC et aussi de McGill.

Historiquement, le Centre a contribué au cours du temps au développement des connaissances sur l’histoire et la culture de la société québécoise, d’abord en tant que culture francophone. Ces premières recherches ont abouti à considérer par la suite comme terrains la francophonie canadienne et nord-américaine, puis finalement à considérer la francophonie internationale et les nouvelles configurations géoculturelles issues de la mondialisation. Son membership s’accroît et se diversifie en permanence afin de renforcer la vocation d’interdisciplinarité du Centre ainsi que sa masse critique dans le champ des études sur la culture. Aujourd’hui, le Centre comprend 29 membres réguliers répartis dans trois pôles universitaires principaux et plusieurs départements et facultés, auxquels s’ajoute une dizaine de chercheurs postdoctoraux menant des travaux au sein du Centre, sans compter les étudiants gradués.

S’appuyant principalement sur des recherches fondamentales tournées vers la production du savoir destiné au monde universitaire, le CÉLAT met le cap vers un dialogue interdisciplinaire encore plus fécond qu’auparavant dans le champ de la culture grâce à sa  programmation actuelle 2011-2017 sur le thème du vivre-ensemble à l’épreuve de la pluralisation croissante des sociétés. La prochaine programmation du CELAT prévue pour le cycle 2017-2023 portera quant à elle sur le thème des processus de pluralisation.

Le Centre interagit avec le monde universitaire mais également avec d’autres acteurs pertinents tels que les municipalités (ex: archéologie, études urbaines), les ministères (mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel), les ONG (immigration, minorités), les musées (arts, débats sociaux), les institutions internationales (ex. : UNESCO, AUF, ICOMOS, National Science Foundation). Sa nouvelle orientation permet d’intégrer la production culturelle de certains membres (littérature, vidéo et multimédia, théâtre) en fonction des besoins de ses axes de recherche, offrant ainsi une place à l’expérimentation dans le champ de la culture et au rapprochement entre les cultures.

Au Québec, le CÉLAT est devenu le centre probablement le plus diversifié, étant lié par ses membres à 16 disciplines et à plusieurs modes de production des connaissances, et le plus ouvert aux changements de formats de recherche. Le Centre devient en somme un modèle unique dont l’exemplarité et le dynamisme sont notables.

Université: 
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté ou école: 
Faculté des arts
Discipline(s):