Chercheur·e du réseau


Faculté des sciences de l'éducation
Simon Collin
Professeur·e
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté des sciences de l'éducation
Département de didactique des langues
Intérêts de recherche
  • numérique en éducation
  • approche sociocritique
Présentation de l'expert·e 

Simon Collin est professeur en didactique du français langue seconde au Département de didactique des langues. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation et directeur du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante - Université du Québec (CRIFPE-UQ) où il est également rédacteur en chef de la revue Formation et profession.

 

Ses intérêts de recherche portent sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation et s’inscrivent dans une approche sociocritique. Il s’intéresse, par exemple, aux usages éducatifs des technologies par les étudiants universitaires, dans la perspective de documenter l’apprentissage mobile de façon continue, dans le temps et l’espace. Ce projet de recherche réalisé dans le cadre du laboratoire « Technologies et apprentissages mobiles » (TEAM-lab) a pour objectif de développer une meilleure compréhension du rôle joué par les technologies, tant un contexte académique que social, et d’en tirer des implications concrètes pour orienter l’intégration des technologies dans les universités canadiennes, aux plans politique et pédagogique.

 

Il accompagne également les enseignants de classes d’accueil et de classes régulières (au niveau primaire et secondaire) dans le développement de compétences relatives au passage des élèves allophones de l’accueil au régulier, un projet de recherche qui vise à la fois l’inclusion linguistique et numérique des élèves allophones. Il a également été responsable du projet Conception, déploiement et évaluation d’un programme de formation pour les enseignants oeuvrant auprès des élèves allophones en classes d’accueil et ordinaires (MELS, chantier 7, 2012-2016).

Informations générales
Numéro de local : 
N-7580
Principales réalisations
Titulaire - Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation (CRSH, 2014-2019)

La Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation a pour objectif de structurer et de mettre en visibilité une approche sociocritique du numérique en éducation avec le concours de ses collaborateurs francophones. En partant du constat que le domaine du numérique en éducation s’est principalement atteler à documenter l’efficacité du numérique pour l’enseignement et l’apprentissage en salle de classe, une approche sociocritique consiste en deux mouvements principaux : d’une part, prendre en compte les pratiques numériques développées en contexte extra-institutionnel et leurs continuités/ruptures avec les pratiques numériques du contexte institutionnel; d’autre part, problématiser la relation « technologies-éducation » dans une perspective critique permettant d’interroger les rapports de force et les intérêts que les technologies cristallisent entre les acteurs éducatifs et, plus largement, entre les logiques éducatives, économiques et politiques.

La Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation s'intéresse notamment aux continuités-ruptures des usages numériques éducatifs à travers les contextes institutionnel et non-institutionnel, aux inégalités numériques en éducation et aux usages numériques des migrants relativement à leur intégration linguistique, scolaire et sociale.

Responsable - TEAM-lab (laboratoire « technologies et apprentissages mobiles ») (FCI, 2014-2019)

TEAM-lab (laboratoire « technologies et apprentissages mobiles ») a pour but de documenter les parcours d’usages éducatifs des technologies par les étudiants universitaires, de façon continue dans le temps (suivi longitudinal) et dans l’espace (suivi à travers les contextes académique et social), dans une perspective véritablement « mobile » des apprentissages.

TEAM-lab permet la collecte et l’extraction systématiques, automatiques et discrètes des données de géolocalisation et d’utilisation de technologies mobiles, ainsi que leurs analyses quantitatives subséquentes. Il s’agit d’une infrastructure scientifique en cours de développement financée par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). À terme, TEAM-lab souhaite contribuer à une meilleure compréhension du rôle des technologies pour l’apprentissage des étudiants universitaires, tant en contexte académique que social, ce qui permettra en retour d’en tirer des implications concrètes pour orienter, sur le plan politique et pédagogique, l’intégration des technologies 
dans les universités canadiennes.

Responsable - Effets de l’utilisation des médias numériques à la maison par les élèves du préscolaire sur leurs premiers apprentissages en lecture (FRQ-SC Actions Concertée, 2016-2019)

Le préscolaire constitue une étape-clé pour la compétence à lire. Il s’agit d’une période où se développent plusieurs habiletés langagières et cognitives, regroupées sous le vocable des « premiers apprentissages en lecture ». Les premiers apprentissages en lecture sont fortement prédictifs de la réussite en lecture ultérieure des élèves et sont influencés par des facteurs tels que la médiation parentale en lecture, le niveau socioéconomique, la ou les langue(s) parlée(s) à la maison et le sexe.

Étant donné l’augmentation constante des médias numériques dans la vie quotidienne des élèves du préscolaire et l’exposition langagière riche et multimodale qu’ils offrent, il est possible de penser qu’ils pourraient constituer un facteur supplémentaire contribuant à prédire les premiers apprentissages en lecture. Aussi, ce projet a pour objectif général de mesurer les effets de l’utilisation des médias numériques à la maison sur les premiers apprentissages en lecture des élèves au préscolaire. Les résultats attendus permettront de savoir: si l’utilisation des médias numériques a un effet sur les premiers apprentissages en lecture; si cet effet a une contribution unique; et s’il agit comme médiateur d’autres variables influentes des premiers apprentissages en lecture.

 

Responsable - Revue systématique de la littérature sur les inégalités numériques: des incidences socioéconomiques aux recommandations (CRSH, synthèse des connaissances, 2016-2017)

Les compétences numériques constituent désormais un enjeu primordial du marché du travail des économies avancées (ILO, 2011; OCDE, 2010, 2012a; OCDE, 2012b; Banque mondiale, 2011; Fougère, Harvey et Rainville, 2011). Leur maîtrise adéquate par les individus et les sociétés est pourtant grevée par les inégalités numériques (Nations unies, 2015; OCDE, 2010; UNESCO, 2013; ITU et UNESCO, 2015).

Si les disparités liées aux inégalités numériques et les facteurs associés ont été bien documentés dans la littérature scientifique, leurs incidences sur la participation socioéconomique des individus et les recommandations pour y remédier restent difficiles à établir, malgré le nombre croissant d’études et de rapports consacrés à ce sujet (Helsper et al., 2015; Van Dijk, 2005). Il s’agit pourtant d’un point primordial pour contribuer à orienter le développement du marché du travail canadien. Aussi, l’objectif de cette synthèse des connaissances est de procéder à une revue systématique de la littérature sur les incidences socioéconomiques des inégalités numériques et les recommandations pour y remédier. Nous souhaitons donc saisir l’opportunité de ce financement pour apporter un éclairage scientifique solide, rigoureux et exhaustif sur le sujet. Pour ce faire, nous procédons à une revue systématique de la littérature (Fraenkel et al., 2003; Gall, 2005; Landry et al., 2009).

Affiliations