Chercheur·e du réseau


Faculté de communication
Nara Anchises
Diplômé.e
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté de communication
Département de communication sociale et publique
Intérêts de recherche
  • Analyse des espaces d'échange en ligne
  • Analyse sociotechnique des dispositifs d'information et de communication
  • Usages des médias sociaux
  • Nouvelles pratiques collaboratives
  • Dynamiques culturelles
Informations générales
Courriel : 
Direction de recherche : 
Florence Millerand
Principales réalisations
Les réseaux socionumériques et l’intégration “par le bas” : Le cas des nouveaux arrivants brésiliens au Québec

Les collectifs en ligne qui se forment autour des réseaux socionumériques sont appréhendés par les études en communication comme des espaces d’échange d’information, de réorganisation sociale et de formation de liens de solidarité. Pour les immigrants, ces collectifs peuvent s’avérer particulièrement importants pour accéder à des ressources adaptées à leurs besoins et pour favoriser l’entraide en ligne. Cet article présente les résultats d’une recherche exploratoire sur les usages du groupe Facebook « Brasileiros em Montreal » par les nouveaux arrivants brésiliens à Montréal. Ce phénomène est abordé dans le cadre d’un questionnement centré sur la signification de ces pratiques, les motivations des membres et la nature de leurs interactions en ligne. Plus précisément, cette recherche vise à répondre à la question suivante: comment les usages du groupe Facebook Brasileiros em Montreal participent-ils au processus d’intégration sociale des nouveaux arrivants brésiliens installés à Montréal? Sur le plan théorique, la recherche mobilise des concepts issus de la sociologie des usages et de travaux sur l’intégration sociale. Sur le plan méthodologique, elle met en œuvre une stratégie de recherche mixte à dominante qualitative et procède par observation non participative en ligne, capture et analyse de corpus de contributions et entrevues semi-dirigées. Les résultats montrent que les nouveaux arrivants font un usage intensif du groupe durant leurs premières années au Québec afin de répondre à des besoins pratiques de la vie quotidienne (se loger, trouver un emploi, apprendre la langue, etc.). Les échanges au sein du groupe contribuent à la formation d’une base d’information constamment actualisée que les usagers mettent au service de leur intégration dans la société d’accueil. À travers les formes de solidarité qui s’y déploient, le groupe agit comme une ressource parallèle et complémentaire aux services officiels gouvernementaux offerts aux nouveaux arrivants, favorisant ainsi une intégration « par le bas ».

 

Affiliations