Chercheur·e du réseau


Faculté de communication
Maxime Ouellet
Professeur.e
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté de communication
École des médias
Intérêts de recherche
  • Économie politique
  • Théorie critique
Informations générales
Numéro de téléphone : 
(514) 987-3000 x5291
Numéro de local : 
AB-7220
Principales réalisations
[Méta]morphoses numériques de la culture et des médias : quelques pistes de réflexion »

George, Éric et Hübner, Lena Alexandra (2017). [Méta]morphoses numériques de la culture et des médias : quelques pistes de réflexion. Université du Québec à Montréal, Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l'information et la société (CRICIS), Montréal, Cahiers du CRICIS, 186 p.

Ce numéro spécial des Cahiers du CRICIS fait suite au colloque international « [Méta]morphoses numériques de la culture et des médias : quelques pistes de réflexion », tenu dans le cadre du 85e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) à l’Université du Québec à Montréal, les 10 et 11 mai 2016. 

 

La révolution culturelle du Capital: Le capitalisme cybernétique dans la société globale de l'information

Titre du roman dystopique de George Orwell, 1984 constitue une année charnière, tant d’un point de vue factuel que symbolique, dans les mutations du capitalisme : on assiste aux premières déréglementations du secteur des télécommunications aux Etats-Unis qui marquent le passage à une « société globale de l’information », caractérisée par un capitalisme cybernétique. Cette même année, Apple lance son tout premier ordinateur Macintosh sous le slogan : « Il était temps qu’un capitaliste fasse une révolution. »

Décryptant ces mutations, Maxime Ouellet démontre qu’à l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), le capital instaure une révolution culturelle permanente. D’un monde encore régulé normativement par la culture et se reproduisant au moyen d’institutions politiques, la globalisation capitaliste marque le passage à une nouvelle ère où la communication cybernétique s’érige en tant qu’instance suprême de régulation de la pratique sociale où toutes les normes et valeurs sont remplacées par la seule loi de la valeur marchande. Une véritable révolution culturelle est ainsi en voie de réaliser le fantasme de tous les régimes totalitaires antérieurs, soit la production d’un « Homme nouveau ».

 

Affiliations