Chercheur·e du réseau


Faculté de science politique et de droit
Frédérick Gagnon
Professeur.e
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté de science politique et de droit
Département de science politique
Intérêts de recherche
  • Culture populaire américaine
  • Institutions politiques américaines
  • Relations Québec - États-Unis
Informations générales
Numéro de téléphone : 
(514) 987-3000 x6603
Numéro de local : 
A-3625
Principales réalisations
Cybersécurité, ingérence politique et manipulations de l’information

Perturbations électorales, cyberattaques sur des infrastructures critiques, campagnes de désinformation sur internet, cyber-espionnage industriel sont autant de phénomènes qui viennent aujourd’hui bousculer les rapports de force internationaux. Comment les interpréter et s’y adapter ? Quels impacts escompter pour un pays comme le Canada ? Quelles autres mutations stratégiques nous réservent les nouvelles technologies ?

Supervision d'un mémoire de maîtrise : Féminismes et jeux vidéo : l'évolution des personnages féminins dans la série Assassins's Creed.

Lanctôt, Laurence (2019) Féminismes et jeux vidéo : l'évolution des personnages féminins dans la série Assassins's Creed. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

Observatoire des conflits multidimensionnels

Inauguré en 2019 grâce à l’appui financier de la Banque Nationale du Canada, l’Observatoire des conflits multidimensionnels (OCM) a pour but d’étudier les nouvelles stratégies de puissance déployées sur la scène internationale pour déstabiliser des États, fragiliser leurs institutions et processus politiques, ou porter atteinte à leurs systèmes et infrastructures critiques. La désinformation, les cyberattaques, l’espionnage et «l’ingénierie sociale» figurent parmi les principaux phénomènes étudiés par l’OCM. Contribuant au développement d’une réflexion canadienne sur ces enjeux, l’OCM se donne également pour mission d’informer et de sensibiliser le grand public à propos de la manière dont les mutations sécuritaires contemporaines, notamment l’usage des nouvelles technologies, affectent des États comme le Canada, leurs gouvernements, la société civile, le secteur privé et les citoyens.