Chercheur·e du réseau


Faculté de communication
Diane Poitras
Professeur·e
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté de communication
École des médias
Intérêts de recherche
  • Big Data
  • Création cinématographique
  • Vie publique/vie privée
Informations générales
Numéro de téléphone : 
(514) 987-3000 x5505
Numéro de local : 
J-3780
Principales réalisations
L’intimité à l’ère du Big Data

Ce travail s’inscrit dans le prolongement d’une recherche création ayant donné lieu à un essai documentaire, Nuits (2014), portant sur l’érosion de cette portion de la journée qui permet d’échapper au regard des autres. Le temps nocturne est un repli et aussi un ralentissement, nécessaires à la réflexivité : l’élaboration d’une pensée critique demande du temps, un retrait provisoire de l’agitation sociale. Le concept d’intimité développé par Foessel, l’importance que Crary perçoit dans la notion d’alternance allant jusqu’à faire du sommeil « an uncompromising interruption of the theft of time from us by capitalism. » (202) sont venus aider à problématiser cette intuition. C’est donc à partir du terrain qui est le mien, soit la création cinématographique, que j’ai voulu interroger ce cinéma, dit du réel, pour aborder l’intimité sans inciter au voyeurisme, ou à l’exhibitionnisme, je proposerai d’abord de distinguer les sphères du privé (soit le domaine économique des échanges), et de l’intime, où peuvent s’expérimenter des idées qui se répercuteront dans la vie publique (Foessel, 2007).

Affiliations