Chercheur·e du réseau


Faculté des sciences humaines
Chiara Piazzesi
Professeur.e
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté des sciences humaines
Département de sociologie
Intérêts de recherche
  • Réseaux sociaux
  • Sociologie de l'intimité amoureuse
  • Histoire de la pensée sociale
  • Théories sociologiques
Informations générales
Numéro de téléphone : 
(514) 987-3000 x5825
Numéro de local : 
A-5205
Principales réalisations
Prestiges ordinaires: capital érotique, sexualisation et médiatisation du moi

Automne 2017-automne 2020 - Projet financé par le Fonds de recherche québécois - sociétés et cultures (FRQSC)

Ce projet vise à documenter les façons dont les femmes retiennent, rejettent, transforment, métissent les stéréotypes, les injonctions, les normes de beauté féminine, de sensualité et de charme qui circulent dans la société qui les entoure et qu’elles ont retenus au cours de leur socialisation et de leur consommation des cultures ambiantes. Pour traiter de cette question le projet se focalise sur la pratique de prise et de partage de selfies de la part de femmes de différentes tranches d’âge, et interroge les autrices des photos sur les sens qu’elles donnent à cette pratique. Par ce biais, le projet aborde la relation des femmes à leur apparence et à sa plus ou moins grande correspondance / distance par rapport aux injonctions qu’elles ressentent. En même temps, le projet documente aussi les manières dont ces visées et ces relations à l’apparence et à soi s’ancrent dans les pratiques facilitées par les nouvelles technologies. Ce qui nous intéresse n’est pas seulement dans la production d’images de soi-même par les femmes, mais la production de significations qui lui est associée : nous allons aborder tous ces choix au sujet de l’angle, de la posture, du lieu, du cadre, de l’habillement et du maquillage, des mots-clics (« hashtags) qui accompagnent l’image, des commentaires qui la présentent sur les plateformes de partage, qui font la spécificité et l’unicité d’un selfie. « Que » font les femmes quand elles planifient et produisent des images d’elles-mêmes, les partagent et en « suivent » la carrière sur les réseaux sociaux?