Chercheur·e du réseau


Faculté des arts
Bertrand Gervais
Professeur·e
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté des arts
Département d'études littéraires
Intérêts de recherche
  • Hypermédia
  • Littérature américaine
  • Culture de l'écran
Présentation de l'expert·e 

Bertrand Gervais est professeur titulaire au Département d'études littéraires, directeur du NT2, le Laboratoire de recherche sur les œuvres hypermédiatiques, et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques.

Fondateur et directeur (1999-2015) de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire, il a également mis sur pied l’Observatoire de l’imaginaire contemporain, un environnement de recherches et de connaissances (ERC), c’est-à-dire une plateforme encyclopédique en ligne consacrée à la compréhension de l’imaginaire contemporain, dans ses aspects artistiques, littéraires et culturels, ainsi que théoriques et épistémologiques.  Cette plateforme permet également de diffuser les recherches en cours et d’animer une communauté de chercheurs préoccupés par la transformation des pratiques liées à la thématique de l’imaginaire et du numérique.

En outre, il s’intéresse aux liens entre communauté littéraire et dispositifs numériques, une réflexion qui s’articule autour de deux questions principales, soit : comment conduire les écrivaines et écrivains à se servir des nouveaux médias et dispositifs numériques pour écrire leur texte, les diffuser et rejoindre leurs lecteurs ? Comment utiliser ces nouveaux médias et dispositifs pour discuter de littérature et imaginer de nouvelles formes littéraires?

Bertrand Gervais a également publié des essais sur la lecture, la littérature et l’imaginaire, de même que des romans, récits et nouvelles. 

Informations générales
Principales réalisations
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques

La chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques se consacre à étudier l'actuelle transition d’une culture du livre à une culture de l’écran, qui nous expose à un changement de paradigme quant à la manière de produire et d’assurer la transmission de la culture et de ses manifestations artistiques et littéraires. Trois axes de recherche sont dégagés qui étudient les multiples aspects tant culturels que symbolique de cette transition: Axe 1: Pratiques artistiques et littéraires en contexte numérique; Axe 2: L’écran : pour une archéologie conceptuelle; Axe 3: Environnements de Recherches et de Connaissances : vers un écosystème numérique.

Fondation et direction de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire

Fondé en 1999, le centre est financé depuis 2008 par le FQRSC en tant que regroupement stratégique en fonctionnement (2008-2014 ; 2014-2020). Le Centre réunit quarante-sept chercheurs réguliers (travaillant dans 7 universités et 4 cégeps), plus de vingt chercheurs associés et plus de deux cent cinquante étudiants. Le centre a un site principal à l’UQAM et deux antennes, à l’U. Concordia et à l’UQAC. Son programme de recherche porte sur l’imaginaire contemporain, saisi dans son immédiateté et dans ce qui l’a déterminé historiquement. Il s’intéresse à ses modalités de construction, à ses lieux de tension et à ses antécédents. Le projet majeur de Figura, l’Observatoire de l’imaginaire contemporain, est en ligne depuis 2008.

Littérature québécoise mobile : pratiques littéraires d'écriture et de lecture en contexte numérique

L'objectif de ce développement de partenariat financé par le CRSH est d'accroitre notre compréhension des formes actuelles de mobilité de la littérature québécoise et d'œuvrer à assurer sa visibilité sur de nouvelles plateformes, ainsi que de consolider le virage numérique des pratiques littéraires d'écriture et de lecture. Il s'agit d'un projet de connexion qui vise à accroître l'accessibilité et l'utilisation de connaissances issues de la recherche au sein de l'université comme des communautés littéraires.


Durée : 2016-2019

"Archiver le présent. Le quotidien et ses tentatives d’épuisement"

On assiste, depuis la deuxième moitié du vingtième siècle, à une accumulation étonnante de tentatives d’épuisement, qui témoigne de la très grande force symbolique de cette démarche. On y voit une véritable poétique, une façon d’aborder le réel et ses objets en tentant d’en épuiser le sens, la forme ou le matériau même. Ces tentatives d’épuisement ne sont pas nécessairement liées à des dispositifs numériques, mais elles prennent place aisément dans une culture de l’écran, puisque le numérique en surdétermine le principe, en multipliant de façon presque exponentielle les possibilités de réussite.

Cet article, publié dans la revue Sens public (dossier « (Re)constituer l’archive », juin 2016) est le point de départ d'un programme de recherche international (U. Paris 8) et d'un groupe de recherche déjà en activité.

Fondation et direction du NT2, le Laboratoire de recherches sur les œuvres hypermédiatiques

Financé en 2004 et refinancé en 2009, puis en 2017 (dans le cadre du projet de cyberinfrastructure développé par Érudit) par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), le NT2 permet le développement de recherches de pointe sur un texte en pleine transformation, et plus précisément sur ses modes d’accès et ses ressources symboliques. Le NT2 cherche aussi  à renouveler les stratégies de publication de la recherche en lettres. Le NT2 est l’infrastructure informatique de Figura. Le NT2 a un site principal à l’UQAM et deux antennes (Concordia et UQAC). Il offre, via son site Internet, le plus important répertoire d’œuvres hypermédiatiques actuellement disponibles (3800 fiches).

Affiliations