Chercheur·e du réseau


Faculté des sciences de l'éducation
Amélie Vallières
Étudiant.e de doctorat
Université du Québec à Montréal (UQÀM)
Faculté des sciences de l'éducation
Département de didactique des langues
Intérêts de recherche
  • Jeux vidéo
  • Hypertextualité
  • Lecture et écriture numérique
  • Littératie médiatique multimodale
Informations générales
Direction de recherche : 
Nathalie Lacelle
Co-direction : 
Serge Bouchardon
Principales réalisations
Dispositif de formation à l’écriture numérique d’un récit de jeu vidéo

Vallières, A. (2019). Dispositif de formation à l’écriture numérique d’un récit de jeu vidéo. Revue de recherche en Littératie Médiatique Multimodale (R2LMM), 10 [en ligne].

Alors que les nouvelles technologies prolifèrent dans la vie des jeunes, l’école peine encore à rattraper les pratiques littéraciques numériques des élèves. Par conséquent, les apprentissages scolaires sont difficilement rattachés aux expériences des adolescents qui sont exposés à des ensembles de textes multimodaux sur des supports variés à l’extérieur de l’école (Jewitt, 2005; Miller, 2007; Penloup, 2017; Walsh, 2008). Tandis que diverses ressources didactiques proposent des moyens de soutenir l’enseignement de l’écriture, très peu permettent aux enseignants d’accompagner leurs élèves dans l’écriture numérique. Notre recherche propose un exemple documenté et détaillé d’une intervention scolaire pour former les jeunes à l’écriture numérique. Pour ce faire, nous avons entrepris d’identifier les savoirs et les compétences à développer pour rédiger un récit de jeu vidéo sous la forme d’un hypertexte multimodal. Cette recherche-développement a été validée auprès d’experts en didactique des langues, de la littérature et de l’informatique, et d’enseignantes. Nous présenterons le dispositif amélioré suite aux étapes itératives de validation.

Proposition d’un dispositif didactique portant sur l’écriture hypertextuelle multimodale et métatextuelle d’un récit de jeu vidéo

Vallières, A. (2018). Proposition d’un dispositif didactique portant sur l’écriture hypertextuelle multimodale et métatextuelle d’un récit de jeu vidéo. Mémoire de maitrise dirigée par Nathalie Lacelle. Université du Québec à Montréal.

L’écriture est « un processus de découverte, de mise en ordre du chaos, ou encore de meilleure compréhension de ce qu'on veut signifier. » (Scardamalia et Bereiter, 1998) Pourtant, les élèves écrivent souvent en précisant leurs idées au fur et à mesure de la mise en texte, occultant tout type de hiérarchisation ou d’organisation (De Koninck, 2005). Ce comportement tend à se figer au fil des tâches d’écriture, amenant les élèves à développer une forme d’automatisme (ibid.) sur lequel ils s’appuient grandement dans toute tâche d’écriture. Pourtant, les élèves doivent pouvoir rédiger des textes demandant d’interrelier et de hiérarchiser un réseau d’idées, comme le texte argumentatif (Braaksma et al., 2007). À notre sens, travailler des textes non linéaires et multimodaux comme l’hypertexte multimodal parait un moyen pertinent d’éviter l’enlisement des compétences rédactionnelles. Par contre, copier les formes textuelles traditionnelles ne serait pas une application adéquate pour travailler les textes non linéaires multimodaux (Dillon, 2002). C’est pourquoi nous avons considéré le jeu vidéo comme sujet de l’hypertexte multimodal puisqu’il constitue une addition de complexité pour contrer la « stratégie des connaissances racontées » des élèves. Ainsi, nous proposons de développer un dispositif didactique permettant aux élèves de mobiliser des compétences hypertextuelles et métatextuelles lors de situations d’écriture hypertextuelle multimodale d’un récit de jeu vidéo. 

 

Affiliations