Nouvelle

Dans les médias
Date (s) : 29 octobre 2018
Informations :

Des aînés sont recherchés pour une thèse sur l'utilisation des nouvelles technologies dans les relations intergénérationnelles.

Plus d'informations : https://bit.ly/2EVbItE

 

Grands-parents technos

Autrefois, la relation entre les grands-parents et leur(s) petit(s)-enfant(s) était tributaire de la distance géographique. «Skype, FaceTime et les réseaux sociaux permettent désormais de garder contact et de cultiver la relation malgré l'éloignement», souligne Paul Hayotte. Dans le cadre de son projet de thèse, le doctorant en psychologie s'intéresse à l'apport des nouvelles technologies et à la qualité des relations intergénérationnelles des grands-parents au Québec.

Le jeune chercheur, qui travaille sous la direction de la professeure Liesette Brunson, souhaite constituer un échantillon d'environ 300 grands-parents technos vivant au Québec et entretenant une relation avec un petit-enfant de cinq ans et moins n'habitant pas au même endroit. La participation au questionnaire prend une dizaine de minutes. «Les questions portent sur les perceptions que les grands-parents ont de leurs relations avec leur enfant et leur petit-enfant, sur leur satisfaction de vie générale ainsi que sur la fréquence de contact avec leur petit-enfant», précise le doctorant.

Les répondants peuvent indiquer à la fin du questionnaire s'ils souhaitent participer à la seconde partie du projet. «J'en sélectionnerai un certain nombre pour procéder à une entrevue individuelle afin de mieux comprendre la manière dont les grands-parents vivent leur relation avec leur petit-enfant et le rôle des technologies dans l'équation.»

Plus d'informations : https://bit.ly/2EVbItE

Membre·s lié·s à cette nouvelle 

Chercheur·e du réseau

Paul Hayotte

Faculté des sciences humaines