Nouvelle

Conférence
Date (s) : 05 juin 2020 - 10:00 / 12:00
Lieu :

Activité exclusivement en ligne par visioconférence (lien envoyé par courriel aux inscrit.e.s).

Informations :

Lire l'annonce du LabCMO

Documenter la surveillance, surveiller ceux qui nous documentent : la sousveillance et les capitalismes numériques

À partir d’un texte publié en 2016, cette conférence propose de discuter la notion de sousveillance, entendue comme les capacités données à chaque citoyen de faire usage des dispositifs numériques pour « regarder d’en bas » les différentes formes de pouvoirs étatiques ou commerciaux (Steve Mann).

Camille Alloing propose d’aborder cette notion à trois niveaux :

–        Micro : comme un ensemble de pratiques individuelles permettant de renseigner, documenter voire se protéger des violences exercées par les dépositaires du maintien de l’ordre ;
–        Méso : comme des activités organisées de documentation des moyens et outils de surveillance étatiques ou non (caméra de surveillance, drones, biométrie, reconnaissance faciale, etc.) afin d’agir à un niveau législatif ou politique ;
–        Macro : comme un ensemble d’usages, de pratiques et de productions de dispositifs sociotechniques visant à minimiser les effets d’un capitalisme dit de surveillance.

Cette descriptio permettra d’interroger la manière dont la sousveillance s’inscrit et questionne les différents capitalismes numériques existants, autant que le fait qu’elle constitue un potentiel moyen collectif de lutte si elle s’accompagne d’une littératie appropriée.

Plus dinformation

Membre·s lié·s à cette nouvelle 

Chercheur·e du réseau

Camille Alloing

Faculté de communication